La dynastie Mamelouke, issue de corps d'armées constitués d'esclaves affranchis, instaure sa propre dynastie, non héréditaire. Les Mamelouk règnent sur l'Egypte et la Syrie entre 1249 et 1517. Jérusalem est ainsi prise sur les Ayyoubides, la dynastie de Saladin,  en 1260 par Baybars, la "panthère" mameloukke.

 Durant la période mamelouke, l'importance politique et économique de Jérusalem décline, et sa population décroitt. La ville demeure sans fortifications pendant la majeure partie de cette époque, à l'exception de la Tour de David, siège du gouverneur mamelouk de la ville.

Transformée alors en centre religieux, le plus important du sultanat mamelouk, Jérusalem subit un intense processus d'islamisation et devint le foyer de pèlerinages musulmans. La domination mamelouke imprime un caractère architectural musulman à la ville : de nombreux édifices religieux furent construits par les administrateurs mamelouks, les dirigeants musulmans locaux et de riches pèlerins qui s'y installèrent. Ces édifices, originairement des madrasas d'études islamiques, des ribats conçus comme des monastères mais principalement utilisés comme auberges pour les pèlerins, ainsi que d'élégantes constructions funéraires (Turba) furent construits le long des rues à l'ouest et au nord du mont du Temple (Haram esh-Sharif), où se dressent le Dôme du Rocher et la mosquée al-Aqsa. Le mont du Temple connut une intense activité de construction, notamment le portique ouest, des arcades, des plates-formes de prière et des fontaines.

 Dans la ville, de nouvelles mosquées furent construites et de nouveaux minarets ajoutés. Il faut mentionner aussi des bâtiments de nature profane comme des bains publics et un marché, ainsi que la restauration de l'ancien aqueduc qui acheminait dans la ville l'eau des piscines de Salomon situées au-delà de Bethléem.

 De nos jours, on distingue dans Jérusalem plusieurs styles architecturaux du passé, comme le legs des débuts de l'époque arabe sur le mont du Temple et les édifices chrétiens de l'époque des croisés, mais les constructions des Mamelouks aux XIVe et XVe siècles qui ont conféré à la ville un caractère particulier. Nombre de ces bâtiments sont demeurés intacts jusqu'à notre époque et, bien que mal entretenus, conservent leur splendeur passée.

Les édifices mamelouks de Jérusalem possèdent des façades travaillées regroupant la plupart des éléments décoratifs. Les entrées, encastrées dans la façade, sont flanquées de hauts bancs de pierre. Parmi les éléments décoratifs caractéristiques de la période mamelouke, citons :

 Mukarnas : stalactites en pierre en trois dimensions, graduées dans la semi-coupole surmontant l'entrée.

 Ablak : maçonnerie à rayures. Des couches de beau calcaire local couleur crème alternent avec des couches de pierres de différentes couleurs, ordinairement rouges, mais aussi noires et jaunes.

 Klebo : pierres de différentes couleurs mêlées, sculptées dans divers profils et imbriquées les unes dans les autres comme dans un puzzle.

 Des inscriptions, en élégante écriture arabe, comprennent notamment des citations du Coran, mais aussi le nom du constructeur et la date de construction.

Source site MFA IL  30 janvier 2001

 

Un document en anglais (téléchargeable ici) recense, et commente,  toutes les constructions Mamelouke de Jérusalem. Il propose six  promenades à travers la ville pour les découvrir.

Ces constructions sont les suivants :

 

- Khan al-Sultan (Al-Wakala)

 

- Madrasa  école coranique

Al-Madrasa al-Tashtamuriyya

Al-Madrasa al-Taziyya

Al-Madrasa al-Tankiziyya

Al-Madrasa al-Baladiyya

Al-Madrasa al-Lu’lu’iyya

Al-Madrasa al-Khatuniyya

Al-Madrasa al-Muzhiriyya

Al-Madrasa al-Jawhariyya

The Madrasa and Mausoleum of Arghun al-Kamili

Al-Madrasa Al-Manjakiyya

Al-Madrasa al-‘Uthmaniyya

Al-Madrasa al-Awhadiyya

Al-Madrasa Al-Sallamiyya

Al-Ashrafiyya, Madrasa of Sultan Qaytba

Al-Aminiyya: Madrasa/Zawiya of Amin al-Mulk

 

- Mausolés

Al-Turba al-Kilaniyya

Turba Emir Husam al-Dinof Barka Khan and his sons (Khalidi library)

Turba of Turkan Khatun

Al-Turba al-Jalqiyya

Al-Turba al-Sa’diyya The Tomb of Sa’d al-Din Mas’ud

Turba al-SittTunshuq

 

- Ribat , couvent fortifié

Ribat al-Nisa’

Ribat Kurt al-Mansuri

Ribat al-Mansuri, Pilgrims Hospice of Sultan Qalawun

Ribat of ‘Ala’al-Din

Al-Ribat al-Mardini

 

- Minaret

Bab al-Asbat Minaret

Al-Muazzamiyya Minaret

 

- Sabil , fontaine

Sabil Qaytbay

Sabil Ibrahim al-Rumi, known as Sabil ‘Ala’ al-Din al-Basiri

 

- Porte

Bab al-Nazir Porch

Bab Qalawoon at the end of Suq al-Qattanin

 

- Autres

Dar al-Qur’an al-Sallamiyya

Al- Zawiya al-Qiramiyya

Suq al-Qattanin (marché des cotonniers)

Al-Wafa’iyya, Zawiya of the Abu’lWafa’ family

Portique ouest

The Northern Arcade (Al-Bawaki)

Al-Khanqah al-Dawadariyya

Al-Zawiya Al-Bustamiyya

Comments powered by CComment